Vous êtes ici : Accueil / Détail du document

Document

Inscrivez-vous

Chargement

"Essences intimes", Pierre Loti à Hendaye (1891-1923)

Evénement de l'agenda

"Essences intimes", Pierre Loti à Hendaye (1891-1923)

    • Du 11/09/2018 au 29/09/2018

par Jean-Louis Marçot

 Médiathèque d’Hendaye du 11 au 29 septembre 2018

« Essences intimes », Pierre Loti à Hendaye (1891-1923), par Jean-Louis Marçot

Une récente polémique a dirigé les projecteurs sur la maison natale de Pierre Loti à Rochefort. C’est pourtant dans celle d’Hendaye que l’écrivain est mort, le 10 juin 1923. Longtemps considéré comme anecdotique, cet événement prend une tout autre dimension à la lecture de son Journal intime, désormais accessible dans son intégralité. On y découvre le cheminement de l’auteur de Ramuntcho faisant peu à peu du Pays basque sa patrie d’élection et d’Hendaye, de la maison qu’il y acquiert au bord de la Bidassoa, le théâtre de ses aventures et de ses émotions sans doute les plus fortes.

C’est ce cheminement, long de 32 années, que Jean-Louis Marçot, anthropologue et plasticien familier de l’Orient, se propose de reconstituer, dans une exposition jalonnée de dessins, photographies, photomontages et documents inédits.

Le lieutenant de vaisseau Julien Viaud (Pierre Loti) vient pour la première fois à Hendaye le 16 décembre 1891, au lendemain de son élection à l’Académie française, pour prendre le commandement de la canonnière le Javelot en mission permanente sur la Bidassoa. Il occupe alors, dans le quartier du Vieux port, une maison dressée devant le fleuve dont, en 1903, il fera « Bakharetchea » (la maison isolée). C’est là qu’il écrit notamment Matelot et Ramuntcho. Elle a été classée monument historique en 2011. Dans son Journal intime, l’écrivain rend compte presque jour après jour de son attachement progressif aux lieux, aux gens et à ce qui les lient les uns les autres, à leur langue ; il s’ouvre sur ses amours et ses amitiés, sur sa passion pour le jeu de pelote, la contrebande, les courses de taureaux et la danse ; il médite la vie et la mort, hier et aujourd'hui.

« Essences intimes » est l’expression qu’il emploie le 11 octobre 1893 pour désigner ce qui émane de « l’âpre pays Basque » et le touche au plus profond de lui-même. Il écrit qu’une partie de son âme se fond dans les choses alentour. Ce sont ces essences intimes que Jean-Louis Marçot a voulu, en résonance avec ses propres sentiments, tenter de capter.

« En même temps, explique-t-il, il m’a paru juste de contribuer à combler la lacune des biographies en redonnant à Hendaye son importance dans l’œuvre et la vie de Loti et faire mieux connaitre à ses habitants celui qui les a sans doute le plus sincèrement aimés. À ce titre, cette exposition n’est, je l’espère, qu’une amorce. »

 

------------------------------------------------------------------

 

Hendaiako mediateka, 2018ko irailaren 11tik 29ra

 

« Essences intimes », Pierre Loti Hendaian (1891-1923), idazlea: Jean-Louis Marçot

Agertu berri den polemika batek Pierre Loti-ren Rochefort-eko etxeari buruz bideratu ditu argiak. Alta, Hendaiakoan zendu zen idazlea 1923ko ekainaren 10ean. Luzaz anektodikoa egon den arren, gertakari honek beste neurri bat hartzen du orain, osotasunean eskuragarri den haren Journal intime (egunerokoa) irakurtzean. Ramuntcho liburuaren idazlearen bilakaera deskubritzen dugu bertan, Euskal Herria, bere hautuzko aberritzat kontsideratu arteko ibilbidea baita ere Hendaia eta Bidasoa bazterrean erosi duen etxea, haren abentura eta emozio azkarrenen antzokia.

32 urtez luzatu den bilakaera hori erakusten digu orain, Jean-Louis Marçot antropologo eta artista plastikoak. Ekialdea ongi ezagutzen duen artistak, marrazkiz, argazkiz, argazki-muntaiez eta dokumentu ezezagunez jositako erakusketa eder bat proposatzen digu.

 

Julien Viaud (Pierre Loti) ontzi tenientea, 1891ko abenduaren 16an iristen da lehen aldiz Hendaiara, Frantziako Akademian sartzeko hautatua izen den biharamunean, Bidasoako uretan misio iraunkorra betetzen duen Javelot kanioi ontziaren manamendua hartzeko. Orduan, Portu zaharra auzoan, ibai bazterreko etxe batean bizi da, zeinean 1903an, Bakharetchea altxatuko duen. Bertan idatzi zituen hain zuzen ere Matelot eta Ramuntcho. Etxea, 2011 izendatu zuten monumentu historiko. Journal intime bere egunerokoan, idazleak egunez egun ohartarazten du leku horrekiko duen atxikimendua baita ere jendeekiko eta horiek hizkuntzarekiko duten lotura. Bere amodioez eta adiskidetasunez zabal hitz egiten du eta pilota, kontrabando, zezen lasterketa edota dantzarekiko dituen zaletasunez; bizitzaz, heriotzaz, atzokoaz edo gaurkoaz meditatzen du ere.

 

Essences intimes” (esentzia intimoak) esapidea erabiltzen du 1893ko urriaren 11n, "Euskal Herri garratzetik" jalgitzen dena eta bere baitako sakoneraino hunkitzen duena azaltzeko. Haren arimaren parte bat inguruarekin bat egiten duela idazten du. Bere sinesmenei oihartzun egiten zuten esentzia intimo horiek bildu nahi izan ditu Jean-Louis Marçot jaunak

Ber denboran, dio zilegi iruditu zait biografietako hutsuneak osatzea, Hendaiari Lotiren obran daukan garrantzia emanez eta bertako herritarrei, modu zintzoenean maitatu dituena hobe ezagutaraztea. Bide horretan,espero dut erakusketa hau hastapen bat baizik ez izatea.”

Catégorie : Exposition

Documents disponibles :

Évaluation des lecteurs :

0/5 étoiles 0 avis

Vérification des exemplaires disponibles ...